Quels sont les différents types de pompes à chaleur sur le marché ?

Vous désirez en savoir plus sur la pompe à chaleur. Vous êtes à la bonne adresse. Cet article vous fait découvrir les différents types de pompes à chaleur existant sur le marché.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur

Qu’il s’agisse d’une pompe à chaleur (PAC) géothermique ou aérothermique ou encore hydrothermique, le mode de fonctionnement est le même (le principe de la thermodynamique). Juste l’installation des capteurs et le mode de captage des calories diffèrent. Pour fonctionner, les PAC font usage du liquide frigorigène permettant la récupération de l’énergie, son chauffage et la distribution de la chaleur produite à l’intérieur.

  • Les capteurs prélèvent les calories de l’extérieur par la circulation dans le sol du liquide caloporteur ou par aspiration de l’air. Une pompe pourrait également aspirer l’eau des nappes phréatiques.
  • Le liquide caloporteur, l’eau ou l’air sont transportés dans l’évaporateur de la PAC qui intercepte les calories. Elles servent à chauffer le liquide frigorigène. Lorsque le fluide est chauffé, il se transforme en vapeur ou en gaz basse pression.
  • Ce gaz se déplace vers le compresseur pour devenir un gaz haute pression. Sa température peut monter jusqu’à 90 °C.
  • Le condensateur récupère une partie de ce gaz pour chauffer l’intérieur de la maison. Elle est restituée par le système de chauffage par de l’air chauffé qui est diffusé par un ventilateur ou dans le circuit sous forme d’eau chaude alimentant l’eau chaude sanitaire.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur 

Les types de pompes à chaleur selon leur mode de captage

Sur le marché, il existe 3 catégories de PAC. Vous devez prendre en compte vos besoins lors de votre choix. Pour ne pas vous tromper, il est recommandé de faire appel à un professionnel du domaine. Trouvez-en un en cliquant sur aircoconcept.be.

Les PAC aérothermiques air/eau et air/air

La chaleur produite par la PAC aérothermique peut être restituée à l’intérieur par un système de soufflerie sous la forme d’air chaud (PAC air/air). Elle peut aussi l’être à travers le circuit d’alimentation du plancher chauffant ou des radiateurs sous forme d’eau chaude (PAC air/eau).

Chacune de ces pompes présente des avantages et inconvénients spécifiques.

  • La PAC air/air

Elle peut posséder un système réversible lui permettant de chauffer l’habitation en hiver et la rafraîchir en été. Aussi, elle peut être multipliste. Autrement dit, jusqu’à 5 unités de soufflerie peuvent être installées dans l’habitation pour chauffer beaucoup de pièces à la fois.

Toutefois, ce type de PAC ne peut pas produire de l’eau chaude.

  • La PAC air/eau

Elle peut être hybride, c’est-à-dire couplée avec une chaudière à condensation. Ainsi, en fonction de la température, elle sélectionne le système garantissant un rendement optimal. Elle peut aussi être assortie d’un chauffe-eau thermodynamique.

Cependant, ce modèle de PAC ne peut rafraîchir l’habitation en été.

Les PAC géothermiques solsol et soleau

Les PAC géothermiques sol/sol et sol/eau

Suivant le même principe que celui des PAC aérothermiques, l’énergie présente dans l’eau est récupérée par une pompe à chaleur. La chaleur est ensuite distribuée par de l’eau chaude utilisable autant pour le chauffage que pour l’eau chaude sanitaire.

Une fois la chaleur puisée au sol, elle est restituée par le sol. Il s’agit de la PAC sol/sol. Elle peut également être diffusée grâce à un procédé mixte (la PAC sol/eau).

Par ailleurs, la PAC sol/sol ne peut fonctionner qu’avec du fluide frigorigène. Elle est donc dite à détente directe. C’est la raison pour laquelle elle ne peut faire intervenir qu’un plancher chauffant ou des radiateurs basse température dans son fonctionnement. L’avantage principal de la PAC sol/eau est qu’elle peut alimenter des radiateurs, l’eau sanitaire et le plancher chauffant.

Enfin, qu’elle soit aérothermique ou géothermique, la PAC peut être à haute température ou à basse température. Notons que la dernière catégorie est la plus économique, car utilisant moins d’électricité. Mais la puissance qu’elle offre est moindre en comparaison à celle d’une PAC à haute température.

La PAC hydrothermique (eau/eau)

C’est la pompe à chaleur qui vous convient si vous habitez une parcelle détenant de ressources suffisantes en eau. Mais notons que vous aurez besoin d’une autorisation administrative avant son installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.